Revival

RevivalJamie Morton joue tranquillement quand le pasteur Charles Jacobs le salue.
Une très belle amitié nait alors entre les personnes.
Ils se rendent compte qu’ils ont une passion commune : l’électricité.

Toute la petite ville tombe sous le charme de ce nouveau pasteur.

C’est alors que le drame survient dans la famille Jacobs.
Le pasteur, ne croyant plus en dieu, est contraint de quitter la ville.

Des décennies plus tard, Jamie ne cesse de jouer de la musique dans les bars, menant une vie nomade. Il est détruit par l’alcool et la drogue…

Son chemin recroisera de nouveau celui du pasteur…

Titre original : Revival

Année de parution originale : 2014

Année de parution française : 2015

Une réflexion sur « Revival »

  1. Et bien, ce roman figure parmi mes préférés !
    J’ai été comment dire…électrisé par ce roman !
    Stephen King une nouvelle fois nous décrit son histoire et ses personnages avec une très grande force !
    La descente aux enfers de Jamie est très réaliste, pour la simple et bonne raison que la personne qui écrivit cette histoire connue la même descente.
    Stephen King n’a jamais caché le fait qu’il est un ancien drogué.
    Sa femme d’ailleurs, pour le raisonner, convoqua la famille chez eux, et obligea Stephen à choisir : sa famille ou la drogue.
    Stephen partit alors en cure de désintoxication.
    Pareil pour la musique : Stephen King est un amoureux du Rock, et cela se ressent dans ce livre.
    J’ai aussi aimé le fait qu’un autre livre soit nommé (« Joyland »), car cela regroupe toute son œuvre.
    J’ai bien aimé aussi le petit hommage à Mary Shelley.
    Cependant, je n’aurai peut-être pas fait une fin comme celle imaginée par Stephen King. Le principe de la bestiole immonde sortant de la bouche d’une morte me dérangea un peu, un peu trop exagéré à mon sens.
    D’ailleurs, cette bestiole me fit penser à deux autres livres : « Ça » et « La Tour Sombre » pour Mordred.
    Lancer vous dans ce roman, vous ne serez pas déçu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *